Rencontre avec Coleen Bow

Coleen Bow, c’est un nom assez construit : Coleen (colline) évoque des courbes généreuses, quant à Bow, c’est le nom d’une égérie américaine des années 20, Clara Bow, aussi pulpeuse que sulfureuse.

Approche intéressante : il ne s’agit pas d’une marque pour les rondes, mais d’une offre jeune, pouvant monter en taille. L’idée est bien sûr de « déghettoïser » les femmes rondes, de créer un univers fort, une identité forte, à l’instar des marques de mode classique, avec la particularité de ne pas être limitée par la taille. Dans les faits, les modèles pourront monter jusqu’au 54.

Et la marque de se définir dans le slogan « la liberté, c’est être soi-même ». En fait, elle se veut un « life style », elle veut coller à la vie des gens, à leurs envies. Même si elle vise plutôt une clientèle de 25 à 45 ans, le style choisi permet à toutes de s’habiller en Coleen Bow sans avoir l’air de se déguiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je veux apporter du rêve », nous dit Nathalie, et l’on voit une première collection (automne-hiver 2008) évoquant la douceur, le cocon laineux dans des teintes chaudes, des jeux de superpositions très tendance, des matières douillettes, mais derrière tout cela un clin d’œil, un petit air espiègle : Coleen ne se prend pas au sérieux !

Pour le printemps 2009, qui était présenté au salon de Paris, Nathalie a dessiné des modèles frais, légers, colorés. Elle a imaginé une ligne de basiques, en fait 6 modèles se déclinant en 7 couleurs, qui a été baptisée « Rainbow by Coleen » et qui viennent se combiner avec les modèles plus élaborés de la collection.

Des modèles sport, casual, mais avec des détails chics et féminins. Grand souci du détail, de la fantaisie, mais sur une coupe toujours confortable. Utilisation de coton, de voile de coton lavé, de viscoses souples.

Et cela marche ! Sonia nous dit que, malgré la jeunesse de la marque, elle est déjà présente dans 5 Galeries Lafayette (Lille Lyon, Nice, Toulon et Metz), outre une centaine de distributeurs multimarques.

Avec autant de fraîcheur et de dynamisme, on ne peut que souhaiter un grand succès à Sonia et Nathalie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top